« Luisa, son mari Emilio et leur fille de 14 ans, Ana, arrivent dans la maison de campagne familiale pour le Nouvel An. Une rencontre détendue serait à l’ordre du jour, mais la famille est en ébullition: un couple au bord d’une crise silencieuse. La grand-mère, les frères et sœurs et les cousins donnant des avis qu’on ne leur a pas demandés. L’été, la sueur et l’alcool. Et au milieu de tout ça: une adolescente somnambule. Alors qu’Ana subit des changements physiques et hormonaux majeurs, ses parents sont confrontés à des peurs bien connues: lâcher prise ou protéger? Lorsque le charmant fugueur Alejo débarque à l’improviste à la fête de famille, ça s’envenime. »

« Paula Hernández (Un Amor 2012, Lluvia 2008), examine de près dans son dernier film Los sonámbulos les tensions profondes d’une famille argentine, tensions qui menacent de s’aggraver à tout moment. Avec la brillante Érica Rivas et l’impressionnante jeune actrice Ornella D’Elía dans les rôles principaux, la cinéaste a créé un drame dense et subtil sur la dynamique fragile de la vie familiale. »

Paula Hernández: «Los sonámbulos tente de réfléchir sur ces relations pleines de malentendus entre ceux qui dialoguent, ces tentatives de maintenir en équilibre ce que l’on voit s’effondrer, dans l’infinité d’obscurités du monde adulte qui imprègnent la sensibilité et la vitalité des plus jeunes. Ce film est né d’un questionnement intime et profond sur les liens. C’est dans ces eaux denses, dans cette pathologie nommée famille, que navigue le film.»

Partagez nous vos trouvailles!

À propos

La culture romande depuis chez vous, en période de confinement #culturacasa.

Projet initié par la Ville de Lausanne, réalisé par :ratio et édité par Après-demain et My Little Fribourg.

Suivre